Menu principal

Connexion

nos visiteurs

86300
Aujourd'huiAujourd'hui32
HierHier43
Cette semaineCette semaine160
Ce moisCe mois789
TotalTotal86300

Accueil

cellule de Keer

LA CELLULE DE KEER

L'avènement du tube cathodique parut avoir bousculé les systèmes mécaniques et les cellules modulatrices. Mais ces dernières n'en ont pas moins progressé parallèlement et il y a un compromis entre deux écoles: faisceau électronique et pinceaux lumineux. Pour se faire une idée des cellules cathodiques, il faut connaître la cellule de KEER, un organe essentiel des premiers récepteurs; et pour comprendre la cellule de Keer, il faut saisir la notion toujours un peu abstraite de la polarisation.

Si on fait passer un rayon lumineux à travers un cristal de Spath-Fluor, grâce à la propriété de bifringence, on peut recueillir deux rayons, l'un O dit ordinaire, l'autre dit extraordinaire. En masquant ce dernier et recommençant la double réfraction sur un deuxième cristal, on décompose à nouveau le rayon en deux faisceaux E'et O' ayant cette fois des propriétés différentes de la lumière naturelle.
Les taches lumineuses E' et O', recueillies sur un écran sont en effet d'intensité inégales et variant au fur et à mesure de la rotation qu'on peut imprimer au cristal C'. Le rayon O' est maximum pour les faces FF' parallèles, tandis que le rayon E' s'éteint, inversement quand les sections principales des deux prismes sont perpendiculaires, l'image O' s'annule et E' brille d'un vif éclat. On dit que le rayon est polar.

 

NICOL

On appelle ainsi Nicol le prisme constitué par un cristal de spath d'Islande coupé en deux et recollé par une couche en baume du Canada.
Ce dernier corps a un indice de réfraction un peu différent qui élimine le rayon ordinaire, en ne laissant que le rayon polarisé parallèlement à la section du prisme

 

La cellule de Keer est constituée par une cuve en verre remplie de nitrobenzine, liquide à grand pouvoir réfractif et qui agit également sur le plan de polarisation de la lumière. En outre, une différence de potentiel appliquée entre les électrodes d'un condensateur

noyé dans le liquide entraîne une rotation du plan de polarisation du second rayon. Ce système optique ne laissera donc passer qu'une lumière proportionnelle à la tension entre les lames du condensateur, d'où la possibilité de la moduler suivant l'émission de télévision.

Le principal inconvénient de la cellule de Keer est qu'elle ne traduit qu'un point à la fois et ne résout pas le problème du balayage autrement que par des moyens opto-mécaniques (ci-contre avec une roue de Nipkow).

Son rendement : lumière de la source S à lumière moduléesur l'écran d'environ 35%, il est donc faible et la capacité propre dela cellule absorbe une énergie de 15 à 560 watts suivant les types.

Ephéméride

Jeudi - Sem. 8 2 0 Fév. Aimée YDernier croissant

L'heure UTC/GMT